Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Aït Bouguemez

21/05/2009 | | 0 commentaire |

Aït Bouguemez

Organisation Ekitour à Poitiers http://www.ekitour.eu/
et avec un guide au top Omar http://www.ekitour.eu/achat/index-80.html
La vallée des Aït Bouguemez occupe le coeur du Haut Atlas. Tenue à l'écart de l'agitation du monde moderne, elle vit paisiblement au rythme des saisons.
Miracle de l'eau, elle étire son long ruban de cultures , véritable mosaïque aux couleurs éclatantes et changeantes.
Les fières maisons de pisé se fondent dans les paysages grandioses de l'Atlas.
Aujourd'hui comme hier, le quotidien des habitants de la vallée, attachés à leur mode de vie ancestral, n'a pas beaucoup changé.
Les charmes de cette terre riche et hospitalière sont les greniers perchés en altitude, les cultures en terrasse, les champs d'orge et de luzerne, les pommiers, les cultures maraîchères ...

Quelques notes sur notre séjour. (Merci à Christine et Jean-Baptiste pour leur aide)

Marrakech, visite jardin Majorel, que de belles couleurs, Place Jehma El Fna, mélange de couleurs dans les ruelles en souk : des bonnes et des mauvaises : olives, bois travaillé par les menuisiers, cumin, urine et crotte …

Repas au restaurant « Café Arabe » http://www.ilove-marrakech.com/cafearabe/index.html

Nuit au Riad Fabiola, http://www.riadfabiola.com/fr-home.html puis route vers Agouti en mini-bus.

Cascades d'Ouzoud, 100m de chutes, singes Magot, mélange de couleurs : terre rouge, vert de culture, coquelicots, beaucoup d'enfants sur le bord de la route allant à ou revenant de l'école.

Repas à Azilal et reprise de la route. Nuit à Agouti chez l’habitant (1750m).

Réveil à 4h du matin par le 'muezine'. Après le petit-déjeûner nous assistons au chargement de mules puis départ en rando vers les pâturages d’Ikiss et les gorges d’Arouss.

Traversée de torrent glacé avec eau jusqu'aux genoux, cascades dans les gorges.

Bivouac à 2235m, nuit fraîche 7° sous les tentes.

Takhida, montée à pic à travers les pins d'une petite colline en haut de laquelle se trouve un ancien grenier collectif en ruine.

Timit, bivouac en bord de rivière, nuit fraîche.

Zaouit-n-Oualmizi, départ de rando un peu raide : bonne montée sous grande chaleur. Marche à travers genévriers rouges et des oxycèdres.

Gîte d’étape Bennaceur, 1880m.

Adazen, les crêtes vers 2400m.

Rbat, 1935m, bivouac sur le terrain de foot de terre et poussière, décor de rêve : source turquoise, au loin devant et derrière : deux chaînes de montagne : le soleil se couche rosé sur le Tizal.

Passage à Ibakliwine où il y a des empreintes de dinosaures.

Tabant, souk hebdo « El Hadj » (ça veut dire dimanche), ce souk draîne 27 villages.

Déjeuner avec les collégiennes pensionnaires, des encadrantes du centre/internat, des professeurs et des membres de l'association ayant créé le centre/internat. Association TAWAYA pour le développement et la communication.

Aït imi, bivouac avec goûter de luxe à l'arrivée au bivouac : beignets à 18h pour couscous à 21h ! Ibrahim le cuisinier, Omar et les muletiers nous font danser après le dîner sur leur musique de flûte (jouée par Ali) et tambourin, rondes, face à face en rangées, beaucoup de frappés dans les mains.

'Irham' de Sidi Moussa, marabout (où est enterré Sidi Moussa), grenier collectif, qui date du 11 / 12è siècle.

Retour sur Agouti, avant le gîte : coopérative Tikniouine avec miel (avec noix), confitures. A Agouti, visite d'un atelier de sculpture de bois. Gîte Flilou (coquelicot). On nous prépare un méchoui pour notre dernier dîner d'Ibrahim et quel méchoui : pas de broche mais un four en pisé chauffé pendant 2h et dans lequel le mouton (agneau) est introduit par le haut du four pour une quarantaine de minutes.

Café épicé au petit-déjeuner : beaucoup de lait, un peu de café, du thym, de la cannelle, du poivre, gingembre.

Dernier jour, retour sur Marrakech via Azilal (un petit thé en passant), puis Demnate et le pont naturel d’Imi-N-ifri.

Déjeuner chez l'habitant (Moustapha, guide de montagne). Excellent tajine mijoté par sa sœur.

Marrakech, Place Jehma El Fna et tout son folklore, dommage qu’on nous réclame de l’argent presque à chaque photo prise sur le vif.

Balade nocture sur la place, véritable artère névralgique de la Médina de Marrakech, elle permet de saisir le foisonnement de vie et d'activités qui caractérise la ville impériale. Le charme de la place Jemâa el Fna provient de la multitude d'artistes de rue, d'échoppes de fruits sec ou de jus d'orange fraîchement pressés devant vous et de la multitude de petits restaurants qui investissent son centre en début de soirée et participent à parfumer tous les alentours. 

Situé au coeur de la Médina, la place Jemâa el Fna est le centre géographique, culturel et social de Marrakech. Elle est dominée par le minaret de la Koutoubia toute proche, elle donne accès aux ruelles des souks, elle est le lieu de passage obligée pour atteindre de nombreux riads et restaurants ….

http://www.marrakech-cityguide.com

Repas au restaurant N°1 sur la place pour certains et au restaurant Argana pour les autres.

Nuit au Riad Dar Naïma rue Derb Ouartani.

http://riad-dar-naima.riads-marrakech.net/

Dernier jour envol vers Paris.

Merci à Omar notre guide, à Ibrahim notre cuisinier et à nos sept muletiers.

 
Note : 2.25 - 4 votes



Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
Articles
Mes photos

Mes amis (3 amis)
Zoom sur ...

© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil